Bien que ce ne soit pas l’interet qui me dirige, repondit lopez, en riant, je suis

La cavalerie de Miramon apparut en ce moment et chargea vigoureusement l’ennemi. Le grand seigneur populaire qui s’appelait Maurin fut inimitable dans le ton de sa simple reponse: –Je vous demande pardon: il fera comme j’ai dit; j’ai sa parole! Il raconta son entrevue avec le comte.

Voila qui est certes bien malheureux! Senor colonel don Felipe, reprit le ventero; un repas que j’avais confectionne avec tant de soin: tout sera gate, perdu.

Voila pourquoi le bon cafe me rejouit plus qu’un autre. Ce conseil de guerre dura plusieurs heures. .

Le comte l’aimait beaucoup et avait en lui une confiance illimitee; il se nommait Raimbaut, et etait Basque; continuellement a cheval sur l’etiquette, et professant un respect profond pour son maitre, il ne lui parlait jamais qu’a la troisieme personne, et a quelque heure du jour ou de la nuit que le comte l’appelat, il ne se presentait jamais devant lui sans etre revetu du costume severe qu’il avait adopte et qui se composait d’un habit noir a la francaise a collet droit et boutons d’or, veste noire, culotte courte noire, bas de soie blancs, souliers a boucle et cravate blanche. La lachete de tous fait votre assurance, mais la lachete va finir quand il faudra delivrer Maurin, comme c’est juste, et tu auras ete cause de ton malheur! tu l’auras voulu et tu l’auras fait et tu le porteras sans rien dire, pourquoi, lorsqu’on est la canaille abominable que toi tu es, on garde le silence comme la fouine qui se terre, comprenant que si elle est vue elle est perdue. Alors, nous nous regardames, mon collegue et moi, je dois le dire, d’un air plutot bete que fier et content, et nous regrettames ensemble d’avoir accepte son lapin qui, en effet, est cause que si sottement nous avons mal execute notre surveillance.

je ne m’en dedis pas, moi, le jacobin! L’ideal de la Republique est admirable.

.

merci, je ne vous avais pas reconnu. Vient a passer gai chevalier: Moi vous le passerie! Ne sont pas au mitan du bois Qu’un baiser il derobe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.